Formation européenne de relation d'aide chrétienne envers les personnes (sexuellement) abusées

 
 

Témoignages

Feracpa, on le découvre à travers un flyer, une personne qui est en train de s’y former, c’est comme un appel, une formation dont on ne connaît pas vraiment tous les enjeux mais où l’on pressent qu’il faut y être…

Je suis arrivée méfiante, juste pour découvrir, pour voir pourquoi Dieu m’attendait là, sans vraiment pleine volonté de m’y engager et pourtant avec soif de ce rendez-vous divin.

Alors commencent les cours théoriques. Déjà familiarisée avec certains contenus, c’étaient des endroits étayants où je pouvais compléter mes connaissances. Parfois cela pouvait me rejoindre dans mes blessures et j’étais moins présente. Je partais m’évader dans les beaux paysages ou la magnifique vue sur le lac et Vevey.

Les cours sont un alliage rare entre des concepts provenant de psychologie et la profondeur des réalités bibliques et de la pensée de Dieu pour moi, sa création. Feracpa est une intersection entre une psychologie parfois ancrée dans une pensée laïque et une dimension spirituelle refusant tout apport conceptuel.

Accompagner l’autre dans sa guérison, c’est déjà avoir fait soi-même un bout de chemin. Il ne s’agit pas d’appliquer des recettes mais d’être à côté de l’autre pour qu’il fasse lui-même son propre parcours, en toute liberté, qu’il se reconnecte à ce Dieu d’Amour qui laisse libre et nous veut rétabli, guéri dans notre identité.

Ce sont de nombreux temps de louange et d’adoration, qui nous remettent en lien avec notre Seigneur et consolateur, des temps de bénédiction où la délicatesse de Dieu nous rejoint parfois là où c’est douloureux. Enveloppés de Paix, la paix puissante promise dans Jean 14.27, chacun peut réapprendre à vivre dans la sécurité profonde promise par Jésus.

On en ressort transformé.

Après une semaine passionnante, j’ai eu l’envie de lire les livres à étudier pendant l’année. Quelle ne fut ma surprise de découvrir une sélection de qualité dans les ouvrages préconisés. Je suis sortie d’une dimension très intuitive pour ancrer plus sûrement ma pratique de relation d’aide.

Je suivais déjà quelques personnes, mais de manière très empirique sans avoir conscience de nombreux dangers, sans me protéger non plus des blessures des personnes que j’accompagnais. Cela avait pu me plonger parfois dans des situations relationnelles compliquées dans les suivis. Se former en relation d’aide m’est apparu indispensable pour ne pas être contreproductive. Un suivi peut être abusif lorsqu’on n’est pas formé.

De fil en aiguille, j’ai cheminé d’année en année, jusqu’à avoir réuni les éléments pour valider le diplôme. J’ai appris à m’enrichir au travers des temps de supervision. Mais Feracpa est bien plus qu’un diplôme. Il s’agit d’une partie du cœur de Dieu qui nous appelle à amener la guérison pour les personnes enfermées dans leurs blessures, d’abord en nous-mêmes et pour les autres.

Printemps 2015


Nous supervisons depuis quelques années des étudiants de FERACPA, en cours de formation ou qui ont terminé et qui ont une pratique régulière. Nous avons beaucoup de plaisir avec ces collègues en constatant le sérieux de leur formation, leurs connaissances théoriques étendues, mais aussi le fait qu’ils ont travaillé sur eux-mêmes, ce qui les rend sensibles à leurs propres vulnérabilités et qui leur permet une réelle et authentique ouverture à l’autre.

Tout en connaissant bien leur domaine, ils ne sont pas perclus de certitudes ; ils sont curieux et aiment apprendre encore. Ils sont à l’écoute les uns des autres aussi bien que de Dieu.

La supervision que nous pratiquons leur permet de parfaire leur technique de l’entretien et l’apprentissage de quelques aspects théoriques complémentaires. Leur formation de base leur permet d’appréhender très vite ces notions.

FERACPA est une excellente formation qui allie bien le travail sur soi, la connaissance théorique, l’écoute de Dieu et le respect profond de la personne en difficulté.

Th. et M. Juvet, superviseurs recommandés ACC - mars 2010


C'est une grande joie pour moi de suivre la formation Feracpa. De part sa dimension psychologique et spirituelle cette formation est très complète et intéressante. En effet les divers modules sont très riches grâce aux enseignements de qualités qui nous sont donnés, ainsi qu'au travers de l'apport spirituel et la place laissée au Seigneur. La semaine de formation annuelle est pour moi une véritable semaine de ressourcement car nous sommes dorlotés par une équipe à nos petits soins, dans un cadre magnifique avec des temps d'enseignements, mais aussi des temps de prière, et de repos, de fraternité et d'échange de nos vécus dans la relation d'aide.

Les lectures et les travaux demandés ont été une source de découvertes du fonctionnement psychologique mais aussi d'approfondissement de la parole biblique. Cela m'a permis de grandir dans ce que je suis aujourd'hui et dans mon intimité avec Dieu. J'apprécie aussi la dimension intellectuelle, émotionnelle et spirituelle que la lecture et la rédaction des travaux m'apportent. C'est pour moi une nouvelle dimension qui s'ouvre dans ce ministère de relation d'aide et d'écoute de personnes en souffrance. Cette formation me conforte dans mon amour pour les personnes qui souffrent et me donne une certaine assurance dans mes capacités de compréhension de leurs problématiques. Il est évident aussi que la dimension spirituelle en est qu' augmentée, car il est vrai que plus je connais certains sujets et plus je me rends compte combien, sans le Seigneur, nos réponses humaines sont peu de chose face à sa Grâce divine.

J'ai 3 enfants je travaille à 40% mais le temps consacré à Feracpa est tellement enrichissant que je ne trouve pas difficile de mener de front ces études avec toutes mes autres activités.

Et je peux témoigner de la reconstruction qui se passe en moi, combien je me sens rétablie dans mes cassures et établie dans ce que le Seigneur a prévu pour moi dans mon ministère de relation d'aide et Feracpa y contribue grandement.

Témoignage Dominique – décembre 2008


Je sentais depuis déjà plusieurs années le besoin d'étendre ma formation dans l'écoute et l'accompagnement d'hommes dont la dépendance sexuelle a brisé la vie. Comme responsable dans Torrent de vie à Bruxelles, je me rendais compte que les besoins sont immenses et les accompagnants trop rares.

Ayant participé à un séminaire animé principalement par Téo van der Weele, l'auteur du livre "De la honte à la paix", j'ai découvert en quoi une formation concernant les personnes abusées pourrait m'aider à accompagner ceux qui se trouvent aujourd'hui de l'autre coté de la ligne.

Je me suis donc présenté à Vevey au printemps 2004 et j'ai pu apprécier le sérieux de l'enseignement et le fondement biblique de tout ce qui m'était proposé.

En plus des connaissances nécessaires à la conduite des entretiens de Relation d'Aide, j'ai pu apprendre à prier de cette manière qui nous met en contact avec le lieu de sécurité où le Seigneur prend soin des blessures trop lourdes pour être portées par nous cœurs humains, j'ai approfondi mon attachement à Dieu et à son œuvre dans ma vie et dans celles des personnes que j'accompagne.

J'ai pu expérimenter dans ma propre vie les bienfaits d'un savoir basé sur une foi profonde et incarnée. J'ai appris en lisant les manuels et les livres imposés ce que je devais savoir pour conduire des entretiens, et j'ai pu mettre en pratique sous supervision l'efficacité des moyens acquis.

Le bénéfice de cette formation est encore plus marquant sur le plan personnel : l'investissement demandé et l'accompagnement imposé m'ont permis de mettre à jour une partie des freins, des peurs et des blessures qui m'empêchaient de prendre ma vie en main. Sans prétendre être totalement affermi dans mon être et dans ma foi, je constate chaque jour les progrès que j'accomplis par la grâce reçue de Dieu. Je me vois plus responsable dans mes actes, tout en ressentant une paix et une assurance profondes, que je n'avais pas goûtées auparavant, même aux meilleures périodes de ma vie.

Je prépare ma dernière année d'étude avec l'encadrement de l'école FERACPA et tout en étant conscient que le chemin n'est pas terminé, je me sens de plus en plus apte à prendre en charge la tâche que le Seigneur a préparée pour moi.

Michel, mars 2006

Formateurs
Confession de foi
Témoignages
Historique
Liens

Copyright (c) 2017 feracpa